Naïka Pichi-Ayers fait partie de ces femmes Caribéennes, entrepreneures, multifacettes et talentueuses. A la tête d’IKONE Caraïbes, cabinet de conseil et de développement d’affaires, elle propose une palette de prestations liées : management de projets, développement international, marketing stratégique, communication globale et coaching. Et elle a réussi à se tailler une belle réputation en Guadeloupe, mais plus largement dans la Caraïbe.

En effet, elle qui a débuté sa carrière à Trinidad et y a occupé des postes à haute responsabilité pendant des années, réfléchit à l’échelle caribéenne, internationale. Et pour mettre en œuvre avec succès ses projets d’envergure, ceux de ses clients, elle s’appuie sur son important réseau de contacts, ses connaissances et son expérience acquis au fil des ans.

A l’heure où l’influence est à la mode, Naïka Pichi-Ayers peut se prévaloir de figurer parmi les Guadeloupéennes dont la voix, le point de vue, comptent. Grâce à des projets très médiatiques. Citons Sokafit et FORM’AKA avec sa conceptrice Jenny Paulin. Le Karibbean Beauty Fest, bel événément qu’elle co-créé avec Johanna Morvan et qui sera de retour pour une 3e édition en juillet prochain. Grâce – aussi – à ses réussites, ses nombreux clients satisfaits. Grâce surtout à ses valeurs : la famille, le respect des autres et l’amour du travail bien fait.

Photo : Stéphane Jumet

 

Partagez

1 comment on “Naïka Pichi-Ayers, boss lady à l’échelle caribéenne”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.